Fromageries 2.0

Les fromageries n’ont pas été épargnées par la digitalisation de notre société. Alors que le métier connait un renouveau, de plus en plus de professionnels ont choisi de développer leur activité sur internet, s’émancipant ainsi de nombreuses contraintes.

Brie, Beaufort ou camembert, tout les fromages en un clic

Certains ont senti le bon filon et ont lié, avant tout le monde, une boutique en ligne à leur commerce physique. C’est par exemple le cas de Brie et ses amis, jeune startup qui vend des fromages en ligne, mais pas seulement. À l’origine, et depuis 1921, la famille de fromagers oeuvrait sur les marchés. Les héritiers de l’activité familiale ont souhaité développer le business et ont vu dans le web une formidable opportunité pour faire connaître leurs fromages sur l’ensemble du territoire français et européen.


Tentation Fromage a vu encore plus loin et propose aux crémiers-fromagers de se charger de la vente en ligne de leurs fromages à leur place. Les professionnels peuvent ainsi se concentrer sur leur activité sans avoir à gérer des technologies spécifiques qu’ils ne maitrisent pas, et surtout toucher une cible plus jeune et très digitalisée.

Les écrans, limites des sens

Si nous sommes certains que le web peut être complémentaire de la boutique physique, l’importance de cette dernière reste primordiale. En effet, le fromage est un produit qui met tous les sens en éveil. Il se palpe, se regarde, se goûte et se sent. Autant de choses que ne permettent pas (encore) un smartphone ou un ordinateur. Et surtout, les clients aiment être conseillés et échanger avec leur crémier-fromager. Alors, pas de panique ! Nos fromageries traditionnelles ont encore de longues année de avant elles épaulées par le digital.

Anyone for lunch? 🧀 🍞 | 📸 @salliharding #dordogne #fromagerie

Une publication partagée par Welcome to Dordogne Valley (@welcometodordognevalley) le